Meditation sur les lectures du dimanche 3/5/2020
Ac 2, 14a.36-41
Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6
1 P 2, 20b-25
Jn 10, 1-10

Au jour de la Pentecôte, les auditeurs qui écoutent Pierre et les onze autres apôtres sont
touchés par leur message. Ils veulent l'accueillir et demandent : « Que devons-nous
faire ? »

Méditation sur l'évangile du samedi 25/4/2020, fête de St Marc évangéliste

Mc 16, 15-20

 

Dans l’Evangile selon St Matthieu, après la mise au tombeau du Christ, les grands prêtres et les pharisiens font mettre une garde autour du tombeau « de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : “Il est ressuscité d’entre les morts.” » (Mt 27, 64)....

Après la résurrection, voici les apparitions. L’évangéliste Jean nous en présente quatre : à Marie Madeleine la première, le matin de Pâques dans le jardin, aux disciples le soir dans leur lieu de retranchement et huit jours plus tard et enfin au bord du lac. Chacune de ses apparitions comporte un intérêt théologique particulier qui a trait au mystère de la résurrection....

Dans la séquence de Pâques, nous lisons : « La mort et la vie s’affrontèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne. »

« La mort et la vie s’affrontèrent en un duel prodigieux. » La mort et la vie s'affronte toujours. Ce combat a commencé lors de la Genèse. Adam et Eve l'ont perdu....

Samedi 11 avril 2020 - Veillée Pascale - Abbé Augustin KAGNOUDA

La liturgie de la veillée pascale, la plus grande et la plus solennelle de toute l’année liturgique comprend en principe quatre parties. Elle commence par le rite de la lumière : bénédiction du feu duquel on allume le cierge pascal dont la flamme est partagée...

Vendredi Saint - 10 avril 2020 - Abbé François MONIER

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour 

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour 

La cène du Seigneur le soir du jeudi saint est la première célébration du triduum pascal. Selon la tradition la plus ancienne attestée par Saint Paul, c’est la nuit même où il fut arrêté que le Seigneur, ayant pris du pain et une coupe dit : « ceci est mon corps livré…, ceci est mon sang versé pour vous et pour la multitude… 

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

 

Dans l'évangile de la passion, le Seigneur Jésus cumule les dernières places, non pas tel un cancre qui ne travaille pas, mais par compassion pour notre humanité blessée par le péché.

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

« Moi, je suis la résurrection et la vie » L’évangile de ce cinquième dimanche de carême de l’année A forme avec celui des deux dimanches derniers une unité appelée « carême catéchuménal. » Jésus est présenté aux catéchumènes adultes qui recevront les sacrements de l’initiation à la nuit pascale comme « source d’eau vive, lumière du monde, résurrection et vie. » ...

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

Dans l'évangile de ce dimanche 22 mars, Jésus guérit un aveugle de naissance, à Jérusalem et le jour du sabbat. Cet homme n'est pas aveugle parce qu'il est pécheur mais simplement « pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui. » Cet homme bénéficie de ce signe qu'est sa guérison. Ce signe n'est pas fait que pour lui, il est pour tout le monde. Cet homme passe du statut d' »aveugle » à celui d'« envoyé », comme le nom de la piscine où il est allé se laver. Cet homme voit le signe et accueille l'illumination. Il reconnaît en Jésus le Fils de l'homme et il croit en lui. Quelle grande joie pour lui. Il n'a pas peur et il témoigne...

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

Dans la première lecture, dans l'Evangile, on nous parle beaucoup d'eau. Cette eau nous rappelle, bien évidemment notre baptême. Je pense à la première lecture. Il est fait référence à l'eau, l'eau qui noie et donne la mort. Et puis on voit l'eau aussi, qui abreuve et qui donne la vie.

 

Cette eau vient d'un bâton, le bâton de Moïse. Ce bâton rappelle la croix. Il annonce la croix. Oui, Moïse en frappant le Nil, en frappant la Mer Rouge, en ouvrant les eaux, a permis aux Hébreux de traverser la mer. Il a permis aux Hébreux aussi, si je puis dire, un grand miracle pour Pharaon, pour arriver petit à petit à le convaincre de les laisser partir.

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

"Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour: écoutez-le!"

Nous nous souvenons encore de Jésus dans le désert, dans l'Evangile de dimanche dernier, après quarante jours de jeûne.D'un dimanche à l'autre, la liturgie nous le présente dans la splendeur de sa gloire, quel contraste et quel enseignement.Nous nous souvenons que dans le désert, Satan le tentateur le défiait de prouver sa filiation divine.

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

Par la désobéissance d'un seul, la multitude est rendue pécheresse. Et par l'obéissance d'un seul, la multitude a été rendue juste. Pour nous faire entrer dans ce temps de Carême, la liturgie nous fait méditer sur l'homme devant la réalité du péché, et devant la réalité du salut.

On remarque grâce à la liturgie, que dans le récit de la Création de la Genèse, l'auteur sacré n'a nullement l'intention de faire le compte rendu des événements à l'origine de la Création du monde. Il s'agit plutôt de nous faire part d'une vérité, à travers un langage symbolique...

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

Dans la première lecture que nous avons entendue, le peuple d'Israël vit une période difficile. Et le prophète Joël l'invite à la conversion. Il invite tous les habitants à se retrouver, à changer de vie, dans le jeûne, les larmes et le deuil. Il les invite à se retrouver, pour prier ensemble, pour honorer le Seigneur, pour ensemble vivre ce temps de conversion !

 

Dans notre monde, vous le savez aussi, comme moi. Il y a beaucoup de souffrances. Vous le savez, il y a des guerres. Il y a des familles déchirées. Il y a des personnes qui sont dans le désespoir etc... la litanie est longue de tous ces malheurs. Quelle en est la source ?

La source, c'est que nos relations sont abîmées.Et nous ne sommes pas dans l'amour !

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

Dans le livre de la Genèse, lors de la Création, à chaque étape, Dieu voit que l'oeuvre de la Création est bonne. L'auteur nous dit "et Dieu vit que cela était bon!" Et même pour la Création de l'homme, cela est très bon !

Dans l'Evangile selon Saint Mathieu, à un moment, Jésus nous rappelle: "celui qui est bon, c'est Dieu, et lui seul! "

Finalement, toute la bonté qu'il y a dans la Création" nous dit quelque chose de Dieu. Il nous appartient d'être attentif au langage de la Création et de l'accueillir, pour voir, découvrir aussi, cette bonté de Dieu !

cliquer sur le lien ci-dessus pour lire les lectures du jour

La loi du Seigneur, son grand commandement, c'est: "tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, de tout ton esprit, et ton prochain, comme toi même!"

 

C'est ce que nous sommes invités à vivre ! Alors en pratique, il y a des actes à poser ! Ce n'est pas juste dire "j'aime bien tout le monde!" Voilà, après, c'est à vivre. Et donc, dans la Bible, il y a quelques commandements très pratiques, pour mettre en oeuvre cette loi d'Amour, du genre, ne pas tuer, ne pas voler, ne pas commettre d'adultère, etc, …

 

Mais évidemment, aimer Dieu, aimer son prochain de tout son coeur, c'est un peu plus compliqué. Dans le sens où, vous le savez, suivre une loi générale, c'est facile. Mais si l'on veut prendre toutes les situations de la vie qui peuvent exister. Et elles sont très nombreuses. Il est compliqué de faire une loi pour chacune des situations.

Méditation sur les textes du troisième dimanche de Pâques 26/4/2020

Ac 2, 14.22b-33

Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10, 11

1 P 1, 17-21

Lc 24, 13-35

La liturgie de ce troisième dimanche de Pâques nous propose de méditer sur la deuxième partie du récit de la résurrection selon l’évangéliste saint Luc : les disciples d’Emmaüs. L’expérience de ces disciples nous rappelle que la foi en la résurrection n’est pas une certitude dont on peut dire : « affaire entendu. » Elle s’est enracinée progressivement suite à des expériences personnelles et collectives  ...

Please reload

00:00 / 39:48